Traiter les problèmes d’humidité dans la maison: diagnostiquez avant d’intervenir !

Même les bricoleurs les plus avertis se sentent parfois démunis face à la problématique de l’humidité dans les maisons.

Il arrive souvent de les voir tester des solutions qui ne font pas leurs preuves. La raison n’est pas à chercher dans la qualité de ces procédés, souvent fiables. On constate plutôt que de mauvais diagnostics sont causes d’échecs dans la résolution des soucis d’humidité. Mais alors, comment distinguer une simple condensation d’un problème d’humidité ascensionnelle ou d’une infiltration dans la façade ? 

En cas d'humidité acsensionnelle, le mur se comporte comme une éponge qui absorbe l'eau dans la terre

Un exemple typique d’humidité ascensionnelle. Ici, le phénomène est léger: on constate une montée d’humidité depuis le sol. La solution sera l’injection d’une barrière anti-humidité.

J’ai moi-même connu de graves problèmes d’humidité dans la vieille maison que j’avais achetée dans la vallée de la Meuse, en province de Namur. Qui dit « proximité de l’eau » pense évidemment « sol humide »…  Murs et plafonds de la chambre à coucher noirs de moisissures fraîches  nouvelle cuisine équipée détériorée par de l’eau émanant des murs,…: nous avons été gâtés ! Quatre ans après cet achat, mes problèmes d’humidité sont définitivement réglés.

Entre-temps, j’ai rencontré de très mauvais mais aussi de bons professionnels de l’humidité, et j’aurais pu régler le souci beaucoup plus vite si j’avais posé les bons choix plus tôt. C’est toute la raison de cet article : aider les bricoleurs (et les autres) à poser les bons diagnostics de problèmes d’humidité domestique.

L’humidité ascensionnelle : la plus sournoise, à traiter souvent via des injections ou la pose d’une peinture spéciale

Revenons un instant à ma cuisine. C’est ici que j’ai eu le bonheur de découvrir ce qu’était l’humidité ascensionnelle. J’avais remarqué que mes meubles de cuisine équipée se détérioraient  la paroi du fond gondolait, et de la moisissure apparaissait dans mon meuble à casseroles… C’est lorsque mon entrepreneur de travaux de gros-oeuvre qui a découvert le pot-aux-roses en démontant la cuisine lors de sa rénovation!  Ce problème de capillarité ascendante est typique des vieilles maisons, ou des habitations récentes dont l’étanchéité des fondations a été mal réalisée. Le mur peut alors être comparé à une éponge qui absorbe l’eau présente dans le sol. Par le phénomène de capillarité, cette humidité monte alors dans le mur (d’où le vocable « ascensionnel »). Le phénomène peut culminer jusqu’à 1,2 mètre de hauteur.

Le produit contre l'humidité ascensionnelle est injecté tous les 10 centimètres via de petits trous.

L’injection contre l’humidité ascendante peut aussi se faire par l’extérieur via des trous forés tous les 10 centimètres.

Il existe plusieurs solutions à l’humidité ascensionnelle. Soit on peut intervenir par l’extérieur en retravaillant l’étanchéité extérieure, mais ceci peut être complexe (nécessité de creuser, présence possible d’un bâtiment voisin, etc…). L’autre solution, dont j’ai bénéficié, est l’injection d’un produit dans le mur, via de petits trous creusés tous les 10 cm environ. On injecte alors le composant, qui va suivre lui aussi le chemin de l’humidité dans les maçonneries. En séchant, le produit se fige totalement et empêche l’humidité de monter. C’est là une véritable « barrière » très efficace. Les meilleures solutions sont en général réalisées par des sociétés expertes en solutions contre l’humidité des murs. Attention toutefois : demandez toujours au minimum 3 devis. Et exigez une garantie de 15 à 20 ans minimum sur le résultat.

Si je vous conseille de demander 3 estimations de prix, c’est parce que, pour le même travail, j’ai reçu les estimations suivantes : 5200€, 3700€ et… 2800€ ! Finalement, j’ai travaillé avec l’entrepreneur le moins cher (qui assortissait pourtant sont traitement anti-humidité de 20 ans de garantie). Cela fait 3 ans, et tout va bien!

La condensation : une accumulation de « vapeur » qui se fixe sur les points froids de la pièce

A présent, nous allons retourner dans ma chambre à coucher. Rappelez-vous : c’est ici qu’une partie des murs et du plafond étaient couverts de moisi… J’imaginais à l’époque que mon mur était poreux et laissait entrer de l’eau. Grosse erreur !

Après avoir consulté un professionnel, j’ai compris que la pièce manquait tout simplement d’aération. En hiver, nous avions tendance à ne pas ouvrir la fenêtre souvent, vu les grands froids. Or, l’air intérieur de l’habitation était très chargé en humidité (puisque la maison connaissait un problème d’humidité ascensionnelle). Nous avions en fait un simple problème de condensation d’eau sur nos murs dans la chambre.

Comment diagnostiquer ce problème ? Il suffit de punaiser un film plastique sur votre mur. Si de l’eau s’accumule côté pièce et non côté mur, cela signifie que l’eau vient bien de l’intérieur de l’habitat. Un autre symptôme typique est de constater que la fenêtre est trempée de buée. Ceci est logique : la condensation s’accumule sur les points les plus froids : le coin supérieur des murs est souvent concerné, de même que les vitres, plus froides que le reste de votre pièce.

La solution à la condensation ? Chauffer (même au minimum : 15 degrés suffisent !)  votre pièce et l’aérer plusieurs minutes par jour. Cela facilitera l’évacuation de l’air humidité, et votre maison sera d’ailleurs beaucoup plus saine.

L’infiltration d’eau par la façade nécessitera une hydrofugation

Enfin, la troisième grande cause de la présence intempestive d’humidité intérieure peut émaner d’un souci de façade poreuse. Le problème peut être très localisé ou généralisé et il demandera souvent le diagnostic d’un professionnel. Dans ce cas de figure, on procédera à une hydrofugation : la projection d’un produit sur le mur extérieur. On peut le faire soi-même. Le seul défi sera l’accessibilité de la façade en hauteur : la prudence s’impose sur les échafaudages et les échelles.

Enfin, sachez que les travaux anti-humidité dans la maison sont « subsidiables » en Belgique  dans la cadre de certaines primes à la rénovation. Renseignez-vous!

Je reviendrai souvent évoquer la vaste problématique de l’humidité dans les habitations, car le sujet est loin d’être épuisé. D’ici-là, n’hésitez pas à nous soumettre vos questions, ou les aspects concrets que vous voudriez voir abordés sur le blog. Bons travaux… et courage !

Cet article a été publiée dans Humidité & Salubrité. Ajouter aux favoris ce permalien.

40 Réponses à Traiter les problèmes d’humidité dans la maison: diagnostiquez avant d’intervenir !

  1. MATAGNE Olivier says:

    Bonjour,
    Je tombe sur votre blog un peu par hasard, et je me retrouve à 100 % dans ces quelques lignes.
    Propriétaire d’une « ancienne partie de ferme » datant de 1830, en murs de briques pleins, nous avons de nombreux problèmes d’humidité.
    Il y a maintenant 12 ans que nous habitons cette maison, rénovée en 1999/2000.
    Les problèmes, loin de diminuer au fil des années, se font de plus en plus présents, malgré une aération et chauffage de toutes les pièces de la maison.
    D’après ma propre analyse, nous avons des problèmes d’humidité ascensionnelle dans la cuisine, de l’humidité dans les murs côté « vents dominants » par absorption des briques poreuses, et ce, malgré un premier traitement (sans doute insuffisant) l’été dernier – effectué par moi-même par pulvérisation d’hydrofuge.
    J’ai aussi des dessus de murs, à l’étage, qui présentent des bandes d’humidité avec apparition de moisissures noires … (ponts thermiques … mauvaise isolation du toit pourtant neuf ?…)
    Pour être certain du bon diagnostic, et surtout des bonnes solutions à apporter à ces différents problèmes, j’aimerais faire appel à un pro (architecte ou entreprise spécialisée …), mais je ne sais pas vers qui me tourner, pour recevoir un avis fiable, honnête, et décent au niveau des prix.

    Auriez-vous un entrepreneur à me conseiller, dans la mesure ou vous avez fait le choix du moins cher des 3 devis que vous avez reçu ?
    D’autre part, avez-vous des entrepreneurs que vous me déconseillez fortement, d’après votre propre expérience ?

    D’avance je vous remercie pour vos conseils éclairés.

    ## Modération ## (La fin du message a été supprimée pour préserver l’anonymat de l’internaute)

  2. admin says:

    Bonjour Olivier,

    Comme vous le savez, nous évitons la publicité manifeste sur le blog, le but étant de partager nos expériences de bricoleurs. Nous avons reçu énormément de mails relatant des différences de prix énormes entre les devis de traitements anti-humidité. Je le répète donc: demandez au moins 3 offres, et refusez toute offre qui n’offre pas de garantie. N’hésitez pas non plus à visiter les liens qui se trouvent dans nos articles qui offrent également l’accès à des contenus informatifs intéressant.

  3. mercier says:

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant !
    une question pour assainir et ventiler au mieux une maison de campagne de 200 ans quand même humide (avec cave vouté et à proximité d’un ruisseau)
    Que conseillez vous de faire rapport qualité prix ?
    installer une ventilation naturelle, vmd drains, vmc simple flux,
    vmc simple flux hydrogerable, vmc double flux, ou autre chose ?
    Un grand merci pour vos conseils !
    Cordialement

    • admin says:

      Bonjour Franklin,
      Vous donner une réponse serait tout à fait contre l’éthique car, comme vous l’avez probablement lu, l’humidité peut émaner de sources très différentes. Il faut pour cela voir votre bâtiment. Mais ici, on peut assister à une:

      • Simple condensation (où là une ventilation peut grandement aider, non seulement à vous débarrasser de cette humidité, mais aussi à diminuer votre consommation énergétique);
      • Humidité ascensionnelle (ce que je suspecte grandement dans votre cas) où là, la ventilation aidera à assainir quelque peu votre air intérieur, mais pas à supprimer la cause de l’humidité dont les murs sont les vecteurs. Dans ce cas, la pose de peinture hydrofuge et/ou des injections anti-humidité seront nécessaires.

      Dans tous les cas comme toujours, un diagnostic peut être intéressant, effectué par un professionnel de l’humidité. Dans le cas d’un bâtiment structurellement humide comme le vôtre, une hydrographie (examen du bâtiment par une caméra qui détecte l’humidité) est aussi très intéressante car elle permet exactement de savoir où intervenir. C’est la première étape avant même de parler ventilation, injections, etc…

  4. yoyo says:

    j’ai une piéce qui est sur cave et dont le mur mitoyen a été remblayé sur une hauteur de 0,60
    par mon voisin
    depuis j’ai de l’humidité sur le mur et le sol de cette pièce, par forte pluie l’eau coule sur le sol et dans la cave au niveau du plafond
    nous trouvons enfin un accord de remise en état , lui dégage le mur et fait un drain
    et moi son assureur me demande un devis de remise en état
    mon soucis est de trouvé une solution pour faire l’assèchement sol et mur avant rénovation

    • admin says:

      Bonjour Yoyo,

      Comme toujours dans ce genre de situation, il nous est difficile de répondre à distance.
      Ce qui est très positif ici, me semble-t-il, est que la source de l’humidité est parfaitement connue, et qu’il ne s’agit vraisemblablement pas d’humidité murale ascendante, qui est la pire des situations.

      Un drain semble être une bonne solution, mais le fait que cela coule autant chez vous peut aussi démontrer qu’il y a un petit problème d’étanchéité. L’idéal consiste à ce que vos murs qui ont souffert de cette exposition anormale à l’eau puissent être bien ventilés. Cela signifie: retirer (démonter) tout meuble qui occulterait le mur et bien ventiler la cave (ouvrir une fenêtre ou un soupirail ne suffit pas: il faut un courant d’air).
      Mais sécher un mur peut prendre des semaines, des mois même pour les murs très épais des vieilles bâtisses.
      Encore une fois, un spécialiste de l’humidité pourra vous aider. Assécher un mur dans le cadre d’une réfection, c’est aussi son métier après tout! A nouveau, pas de précipitation: consultez plusieurs avis, cela n’engage à rien, et cela permet de distinguer les « bricolos » des entreprises sérieuses. En outre, ce spécialiste de l’humidité des murs pourrait aussi proposer d’autres solutions, peut-être plus efficaces que celles proposées par le voisin. Enfin, dernier conseil: si vous n’êtes pas d’accord avec les solutions acceptées par l’assureur de la partie adverses, prenez votre propre contre-expert. Dans certains cas (à vérifier), son coût est à charge de l’assurance du voisin. Votre propre assureur peut vous conseiller également…

      Bonne chance!

  5. mayné says:

    Bonjour, j’ai actuellement une maison où l’on a de l’humidité ascensionnelle. Nous avons demandé plusieurs devis mais les tarifs sont hors budget. Avez-vous un conseil pour le faire soi même sans risque par la suite (nous allons vendre notre maison, nous n’avons pas envie de plinthe contre vice caché ensuite)..
    D’avance merci de votre réponse.

    • admin says:

      Bonjour Mayné,
      Vous êtes sur un site fait par des bricoleurs. Donc, dès que nous pouvons conseiller de faire des travaux par soi-même, nous le faisons.
      Mais, justement en ce qui concerne l’humidité murale ascendante, je déconseille totalement de le faire soi-même. En effet, il existe bien des produits anti-humidité en magasin de bricolage contre l’humidité ascensionnelle. J’y vois toutefois 2 désavantages:

      • 1° La mise en oeuvre fastidieuse. Il convient de percer des trous dans le mur (tous les 10 cm) et d’y visser de petits entonnoirs dans lesquels vous verserez le produit. La substance va alors descendre très lentement dans le mur qui va absorber le composant. Ceci ouvre la porte à une série d’erreurs: vous ne percerez peut-être pas assez de trous, ou vous les percerez trop haut ou trop bas. Ou, grand classique: vous ne déverserez pas assez de produits et l’humidité reviendra un an plus tard.
      • 2° Ces produits sont chers et sans garantie. En effet, en faisant faire le travail par une société professionnelle au juste prix, cela m’a coûté exactement le même budget que si je l’avais fait moi-même avec les produits pour le grand public. Sauf que l’entreprise, en plus, a posé une garantie de 20 ans sur les travaux anti-humidité! Garantie que vous n’aurez pas en achetant un produit de grande surface de bricolage…

      Bref, je ne sais pas où vous habitez, mais je vous enjoints vraiment à demander d’autres devis. Même si, j’en conviens, cela peut constituer un beau budget. A vous de peser le pour et le contre dans votre cas précis. Courage!

  6. tracy says:

    Bonjour,je viens de remarquer une tâche d’humidité sur mon mur de la chambre côté nord ,côté terrasse,mon mur où il y a de l’humidité est collé à un autre mur voisin. Évidemment il y a des tâches un peu noir sur le mur blanc et l’autre mur peint en bleu est imbibé de tâches mais pas noir(je dirais plutôt jaunâtre). Il y a quelques jours j’ai remarqué avoir de la buée sur la fenêtre et comme si de l’eau coulait sur ma fenêtre(j’imagine la condensation) .évidemment j’ai n’ai plus vraiment ouvert les fenêtres étant donné du froid et de mon bébé qui dort ainsi dans la chambre. Sûrement une grosse erreur. Je voudrais savoir que me suggèrez vous? J’aimerais déjà nettoyer le mur (avec de la javel?). En ce moment je suis entrain d’aerer la pièce. Je me rends compte que c’est la pièce la moins aérer et la plus chauffée.
    J’ai encore un autre souci,j’ai une buanderie,que je ne chauffe jamais mais que j’aere régulièrement car mon conjoint y fume pour éviter de sortir dans le froid sur la terrasse. Mais cette pièce n’est jamais chauffé et j’ai remarqué une tâche jaunâtre en haut du côté du mur collé au mur voisin. Cette tâche d’humidité serait -elle dû au faite que je ne chauffe pas cette pièce?.
    Veuillez m’excuser du dérangement et de ce long message,mais ayant un petit bébé de seulement 4mois tout me paraît néfaste pour sa santé et je voudrais y remédier. Si vois savez me donner quelques conseils par rapport à celà,que je puisse déjà avancer un peu plus.
    Merci

    Tracy

    • admin says:

      Bonjour Tracy,

      Il est clair que vous avez ici un souci d’humidité domestique. Je vais essayer de répondre mais l’idéal est de consulter un spécialiste. Cela ne coûte rien, les devis sont gratuits.
      Si les taches d’humidité sont en hauteur (dans les coins supérieurs des pièces par exemples) et que l’humidité s’accumule sur les fenêtres, vous avez un souci de condensation. Vous n’aérez pas assez vos pièces. L’humidité contenue dans l’air (respiration, humidité de la maison) se plaque sur les points les plus froids des pièces. LA première chose à faire est donc d’aérer en ventilant (faites courant d’air si possible). Ventiler ainsi en faisant courant d’air dix minutes deux fois par jour, c’est déjà très bien. Si vous ne savez pas provoquer de courant d’air, ouvrez bien grand la fenêtre en laissant même un peu tourner le chauffage au début (cela permet d’évacuer plus efficacement l’humidité). Attention: aérerez, même si il fait moins dix degrés dehors!! C’est à ce moment de l’année que c’est le plus important. Trop de personnes se barricadent en hiver, c’est une énorme erreur, et ce sujet mériterait un article à lui seul. En effet, plus l’air est humide, plus il est nocif pour votre bébé, plus les moisissures se développeront et plus l’air sera difficile à chauffer. Dernier conseil pour l’aération: ne le faites pas des heures de suite en hiver car là vous allez refroidir vos murs, et ce n’est pas l’effet recherché.

      Pour vous débarrasser des moisissures, utilisez de l’eau de javel diluée dans de l’eau. Ceci est très important pour la santé de votre petit bout. Les moisissures sont nocives quoiqu’il arrive (allergies, etc…) Mais vous en débarrasser ne va que faire disparaître momentanément le moisi si vous ne résolvez pas le souci d’aération.
      Si vous êtes par contre au rez-de-chaussée et que les taches d’humidité murale sont au bas des murs, vous avez probablement de l’humidité ascensionnelle. Là aussi il faudra aérer de toute façon, mais il faudra aussi apporter une solution appropriée (voir le contenu de notre article ci-dessus).

      Enfin, il peut y avoir une dernière raison, moins probable mais possible: une infiltration d’eau. Cela peut venir du mur, du toit,… A nouveau, faites-vous conseiller par un spécialiste. Comparez aussi les avis et les solutions, et ne signez jamais un projet de chantier sans avoir comparé avec deux autres professionnels!

  7. Leamaxraph says:

    Bonjour,

    Nous avons acheté une maison il y a maintenant 8 ans au début il n’y avait pas de traces d’humidité mais dès que nous avons remis des fenêtres doubles vitrages c’est de la que le calvaire a commencé, moisissures qui reviens de plus en plus régulièrement sur tout les murs de la maisons ( mêmes les murs séparateur de pièces), salpêtres dans un petit placard, j’ai beau nettoyer, mettre des absorbeurs d’humidité je ne sais plus quoi faire je sais également que nous devons être construit sur des marécages.
    Avez vous une solution à prix raisonnable car comme beaucoup de monde nous avons des moyens très limité, et j’ai peur qu’un jour un mur s’éffondre.

    Merci d’avance

    • admin says:

      Bonjour,

      Tout dépend de ce que l’on entend par « raisonnable » car, en matière de travaux, tout est toujours trop cher de toute façon! Par contre, je n’hésiterais jamais à emprunter pour des travaux aussi important qu’une maison saine. Cela passe pour moi avant le reste (finitions, peintures).
      A vue de nez, le problème chez vous est la condensation. Depuis que vous avez installé vos châssis neufs, l’air circule moins. Et l’atmosphère semble particulièrement humide. Donc, ventilez vos pièces! Il s’agit, deux fois 5 minutes par jour, de faire courant d’air, même en plein hiver. Cela ne refroidira pas vos murs mais renouvellera l’air. C’est gratuit, et cela va résoudre le souci de condensation. Pour aller plus loin, vous pouvez faire installer une ventilation (mais c’est à voir avec un spécialiste). Ceci va résoudre les problèmes de moisissures, etc… et vous permet d’agir de suite.

      Toutefois, vous ne devez pas vous arrêter là car cette humidité a bien une source quelque part.

      • Soit c’est tout simplement parce que vous n’aériez vraiment pas assez depuis longtemps (et là tout sera résolu en ventilant). Il se peut aussi que vous n’ayez pas de hotte de cuisine (cela contribue à l’humidité résiduelle).Il faut absolument en disposer, à l’heure où nous vivons dans des maisons toujours plus confinées. Sinon, toutes les vapeurs de cuisine se dégagent dans les pièces et se condensent sur les zones froides (murs froids, fenêtres,…)
      • Soit vous avez par endroit un peu d’humidité ascensionnelle (qui monte depuis le sol dans les murs) ou des infiltrations mais c’est à faire vérifier sur place, et ce n’est pas certain du tout puisque auparavant vous n’aviez pas de problèmes.

      En espérant vous avoir aidé, bonnes investigations!

  8. saudhade says:

    Bonjour,

    Article fort intéressant. Merci de partager votre expérience. Lorsque vous parlez d’humidité élevée dans une maison, pouvez-vous s’il vous plaît quantifier? (humidité relative).

    D’avance Merci

    • admin says:

      Bonjour,

      Les experts divergent un peu mais on retrouve souvent deux normes:
      – 50% d’humidité de l’air en été
      – 30 % en hiver où l’habitat est chauffé.

  9. marie says:

    j’habite un rez de jardin et ma chambre est très humide par capillarité du côté mur extérieur de la copropriété. Il se trouve que sous ma fenêtre il y a des jardins, que les buses d’arrosages humidifient le sol en permanence ainsi que la pluie et cet endroit est situé au nord donc tojours humide. Je ne sais si je dois mettre un appareil déshudimificateur, une aération ou autre. (j’ai acheté un receptable Rubson et il est constament plein d’eau).
    Merci de votre réponse.

    • admin says:

      Bonjour,

      Comme toujours, je dirai qu’il ne faut pas traiter les symptômes mais la cause. Mettre des déshumidificteur Rubson ne résout rien, cela diminue juste un peu l’humidité de l’air. Il faut donc soit procéder à un drainage du sol (pose de drains par un spécialiste) ou, voir l’opportunité de faire injecter le mur avec une barrière anti-humidité comme expliqué dans l’article. Un spécialiste sur place est le plus à même de vous aider. Mais en effet il faut agir car qui dit humidité dit habitat malsain…

  10. Liliana Martins says:

    Bonjour,je viens de lire tous ces commentaires et je constate que chez moi c’est une cata!!! J’ai de l’eau qui coule dans mes vitres,le sol mouillé dans la chambre de les enfants de la moisissure en bas des murs et le pire ce qui le dérange le plus cé l’odeur dans mes placards!!! Mes vetements sentent mauvais!!! Cela fait 2 ans que nous avons acheté cette maison et mes enfants sont tout le temps malade et ma petite dernière 6 mois l’est aussi.Je ne sais plus quoi faire!!!! On a commencé à faire des travaux pour agrandir la maison mais je ne sais meme plus si j’ai envie de rester ici car j’en ai marre j’ai l’impression qud ma maison est toujours sale et qui sent mauvais!!!
    Merci de me donner votre point de vue!!!

    • admin says:

      Bonjour Liliana,
      Merci pour votre message et mes excuses pour le long délais. Mais nous ne sommes qu’une petite équipe, on a tous un travail et on relève peu souvent les messages.
      D’après ce que je lis, il est évident que vous avez de gros soucis de présence d’humidité. Sans affirmer bien sûr que vos enfants sont malades à cause de cela, il est évident qu’un tel environnement est malsain. Les moisissures provoquent sont tantôt allergènes voire, pour certaines, carrément toxiques. N’hésitez donc pas à les faire partir régulièrement avec une éponge, trempée dans de l’eau mélangée avec de l’eau de javel. C’est à refaire régulièrement car elles vont revenir. Procédez aussi à une aération régulière pour évacuer cette humidité.

      Mais il faudra s’attaquer à la source, comme nous le précisons toujours. Effectivement, avant de rénover, mieux vaut faire diagnostiquer la maison pour, justement, intégrer les travaux anti-humidité DANS les travaux de rénovation. En effet, si vous le faites après, il va peut-être falloir toucher à certains de vos finitions (en devant percer, par exemple, des trous dans murs pour réaliser l’injection sous pression de produit anti-remontée d’humidité). Mais peut-être que l’on peut aussi intervenir par l’extérieur, en travaillant l’étanchéité lorsque al configuration du terrain le permet.
      En conclusion, avant de « décider de partir ou rester », je ferais tout simplement estimer les travaux. Il s’agira peut-être, comme précisé ci-dessus, de travaux facilement réalisables par l’extérieur. Courage!

      • Mukeku Christian says:

        Bonjour, j’habite au rez de chaussée dans une ancienne conciergerie mais depuis toujours j’ai de l’humidité dans la chambre ainsi que de la moisissure.
        L’humidité commence plus vers le bas et remonte lentement; le mur de ma chambre est commun avec le jardin de l’immeuble voisin, de plus ce mur n’est pas cimenté le froid rentre facilement.
        Un expert est passé pour mon problème d’humidité, il me conseil l’installation d’une ventilation mécanique par insufflation « Vmi » ou lieux d’injection
        Que me conseillez-vous?

        • admin says:

          Bonjour,

          Premier conseil, ne vous fiez jamais à un seul spécialiste. Demandez plusieurs devis: trois est un minimum. Malheureusement, certaines entreprises veulent absolument vous vendre une solution qui n’est pas toujours la plus adéquate, mais qui aussi l’être parfaitement dans d’autres cas.
          Peut-être que votre expert en humidité a estimé qu’il n’y a pas d’humidité ascensionnelle chez vous. Dans ce as, il s’agit alors peut-être de condensation, et une ventilation est un solution. Mais a-t-il « piqué » vos murs à l’aide d’un détecteur d’humidité pour bien vérifier la non présence d’humidité ascensionnelle? Veillez à ce que ce test soit fait, c’est capital.
          Je ne peux vous en dire plus sans avoir vu votre habitat.
          Mais si il s’agit bien d’un souci de condensation, testez déjà en ventilant vos pièces à fond au moins 15 minutes chaque jour. Si le problème disparaît, il s’agit bien de cela, et donc une ventilation vous sera d’un grand secours.

  11. Charlaine says:

    Merci beaucoup pour tous ces conseils. On commençait à être désemparés.

  12. Lahousse says:

    Bonjour
    Nous avons un problème sur un mur humide le mur de fond n est pas cimente et nous avons mis un placo avec rail malheureusement nous avons de l humidité que pouvons nous faire

    • admin says:

      Bonjour,
      Le souci est qu’ici vous avez simplement « caché » le mur humide ce qu’i n’apportera jamais rien.
      Il faut plutôt solutionner le problème en vérifiant s’il s’agit d’humidité ascensionnelle ou d’une simple infiltration dans un mur enterré par exemple. Dans les deux cas, un spécialiste vous aidera.
      Mais n’investissez jamais dans des travaux pour occulter un mur moite, l’humidité finit toujours par passer malheureusement!

  13. Rodolphe LE BOURHIS says:

    Bonjour, Nous avons fait construire notre maison en 1999 dans la région nantaise. Depuis fin décembre 2013, nous avons des infiltrations latérales sur le pignon exposé sud ouest qui pénètre à l’intérieur à travers l’enduit, les parpaings, la brique, et fait cloquer notre peinture intérieure. Je pense que le phénomène est dû aux pluies incessantes qui tombent depuis 1 mois et rentre par des fissures visibles quand le mur commence à sécher. Pour l’instant cela n’est visible à l’intérieur que jusqu’à 50 cm du sol, mais un professionnel a mesuré le taux d’humidité dans le mur et m’a affirmé qu’à l’intérieur, c’était beaucoup plus important et que la laine de verre n’assurait plus son rôle. Dois-je faire des injections de barrière d’humidité et ensuite faire plastifier mon pignon ou carrément refaire une isolation par l’extérieur? Par avance, merci.

    • admin says:

      Bonjour Rodolphe, et bonjour également à nos lecteurs français. Nous recevons beaucoup de courrier de l’hexagone, et cela fait très plaisir à toute l’équipe!
      Pour en revenir à votre problème:
      1. La bonne nouvelle c’est que vous connaissez déjà la source du problème. Je sais, tout reste à faire, mais c’est déjà très bien, croyez-moi, en matière d’humidité murale. Beaucoup de personnes non informées mettent en place des solutions inefficaces car le diagnostic est mal posé (c’est le thème de cet article).
      2. NON, au grand jamais, ne faites pas d’injections! Ce système est valable pour l’humidité ascendante (qui vient du sol, donc, et monte dans les murs). Cela n’est pas votre cas ici.
      3. Conclusion: il faut solutionner le problème depuis l’extérieur. Il ne faut pas aller jusqu’à une isolation extérieure, mais il faut simplement apposer un revêtement adéquat pour étanchéifier la façade. Le revêtement actuel a sans doute souffert au fil des ans, puisque vous n’aviez pas de souci auparavant. Adressez-vous à un façadier, qui vous aidera au mieux. Aller jusqu’à l’isolation par l’extérieur n’est pas nécessaire, sauf bien sûr si le bâtiment a besoin d’être isolé. Mais ça, c’est un autre sujet!

      Courage et bonne continuation!

  14. Jacky 24 says:

    Bonjour messieurs dames, et merci de votre arrêt sur ma demande.

    Je possede une maison ancienne avec un etage. j’ai depuis 1 mois de la condensation qui se formait sur les murs porteur . j’ai acheté un déshumidificateur qui me sort 2 à 3 l d’eau/jour ( je le laisse actif en permanence). De la moisissure est apparu sur d’autre mur sur la facade interieure des murs porteurs. Malgrés avoir tenté de stopper mon problème d’humidite dans les murs avec apparition soudaine de ces grandes plaques, rien ne semble y faire. quels seraient les solutions à ce probleme sachant que j’ai eventuellement ma petite idée.

    En effet j’ai fait installer du double vitrage depuis et dernierement installé un poele éthanol (le technicien a fermé la sortie de la cheminée pré existante).

    Pourrait il s’agir d’un manque de ventilation dans ma maison car aucune sortie d’air existante ni de VMC.
    Vous pouvez me contactez par le biais du site, je me trouve depassé par la situation et ne sais pas comment m’organiser.

    Merci par avance de votre diligence.

    A bientot.

    JB

    • admin says:

      Bonjour Jacky,

      De nouveau, je n’aime pas me positionner sur un problème sans avoir pu découvrir « in real life » le cas d’espèce. Mais je subodore un cas classique de condensation dû à un manque de ventilation. Si vous vivez dans cette maison depuis des années et que le problème se déclare brusquement, la condensation est due à ce manque d’évacuation d’humidité. Les déshumidificateurs sont souvent en sous-capacité par rapport aux mètres cubes d’air à traiter. Le bon vieux truc de la ventilation par les fenêtres deux fois 10 minutes par jour devrait changer la donne (en ouvrant au moins 2 fenêtres opposées). Si cela fonctionne et que vous voulez être moins ennuyé, une ventilation automatisée vous aidera ensuite (VMC, VMI). Je vais d’ailleurs y consacrer un article prochainement vu le nombre de demandes reçues.
      Sachez enfin que les poêles à l’éthanol dégagent de l’eau lors de la combustion. Ce n’est pas grave en soi, mais il faut le savoir car cela nécessite une bonne ventilation. En brûlant, le combustible peut aussi dégager des composés organiques volatils (COV), aérer est donc aussi une priorité pour la santé également. La notice de ce type de poêles indique souvent qu’il est nécessaire de ventiler le volume chauffé. Car, outre le problème des COV éventuels, ces flammes brûlent l’oxygène de la pièce et dégagent du CO2. Or, il n’y a pas de cheminée, d’où l’importance de renouveler l’air!

      J’espère vous avoir aidé. Mais n’oubliez pas: après avoir testé ces petits trucs, faites appels à des pros, et comparez les remises de prix entre plusieurs intervenants.

  15. alain says:

    Bonjour et merci pour ces conseils.; Je viens de signer un compromis pour une maison que j’ai achetée parce que il n’y avait pas de travaux apparents a faire – mon budget est limité. En y retournant, je remarque des taches important d’humidité a hauteur d’homme au premeir etage. En testant, je remaque que l’hulidité est tres presente dans le murs testeeur à 60/70. Il semble que cela soit une facade poreuse. Le vendeur me dit que c’est pas possible car il a betonné la facade (non hydirfuge, je pense), ce qui me fait penser que je suis bon pour tout refaire. je ne pense pas que ce genre d’humidité apparaisse en un jour… En plus il semble qu’il y ai en plus une bone humidité ascentionelle dans les miurs du bas, bref, je suis parti pour la gloire.. commet traiter des murs « poreux »? Merci

    • admin says:

      Bonjour,

      Vous êtes en plein dans mille: c’est une humidité ascensionnelle typique. Faites venir un spécialiste qui parviendra peut-être à drainer par l’extérieur (et là pas de souci à l’intérieur). Dans le cas inverse, vous êtes parti pour un traitement par injection, comme expliqué dans l’article…

  16. LAMARQUE NICOLE says:

    J’ai de l’humidité sur un mur de cuisine, à coté se trouve les toilettes pourtant bien ventillées,ma tapisserie se décolle sur 1m de hauteur quel remède dois-je apporter pour remédier à ce problème,au lieu de tapisser quelle peinture adaptée conviendrait.Merci de m’aiguiller Nicole33

    • admin says:

      Bonjour Nicole,

      Comme expliqué dans l’article, il ne faut surtout pas apposer de peinture sur un mur humide. Les peintures « miracles » anti-humidité ne fonctionnent pas. Vous avez soit une infiltration d’eau (par exemple un tuyau qui fuit dans un mur) ou (plus probable) de l’humidité ascensionnelle. Les avis de spécialistes sont vivement recommandés.

  17. Claire says:

    bonjour,
    merci pour l’article!
    Nous avons un probleme d’humidité dans la chambre de notre fils, la peinture ne tient pas dans le bas du mur, mittoyen avec la salle de bain. Nous sommes au deuxieme etage d’une maison ancienne, mais les voisins du premier n’ont pas de probleme particulier d’humidité. A un moment le mur a été tres humide (dans les 30% dans le mur) sans qu’on comprenne pourquoi, et a séché spontanément (5%). Apparemment l’humidité est en train de remonter (11% hier). Pas de buée sur les vitres dans la chambre de mon fils. On constate juste que la SBD est peut etre un peu trop humide malgré une VMC. La chambre est au dessus de la SDB des voisins, est ce que ca pourrait etre ascensionnel a partir de leur SDB? Si c’est le mittoyenneté avec notre SDB, pourquoi humide juste en bas du mur? une humidité qui vient par le mur a l’extérieur? on n’a pas vraiment de piste pour l’instant… merci pour vos avis!
    Claire

    • admin says:

      Bonjour Claire,

      Sans me prononcer, je pencherais plutôt pour une infiltration d’eau venant de la salle de bain, ou même un tuyau qui « fuit » sournoisement à l’intérieur du mur, amenant son lot d’humidité dans la pièce voisine. A vérifier… Ais je ne pense pas qu’il s’agisse de condensation dans la chambre. Bonne chance pour la suite!

  18. Maelle says:

    Bonjour, je souhaiterai faire appel à un professionnel de l’humidité pour ma maison.
    Ou trouver ces personnes ?
    Comment s’appelle le métier de ces personnes
    Auriez vous des entreprises connues à me conseiller.
    Je vous remercie

    • admin says:

      Bonjour Maelle,

      Bien que très lu en France, notre blog est belge, et nous ne connaissons pas les « pros » anti-humidité de l’Hexagone.
      Cela dit, même en Belgique, nous nous refusons à citer sur le site de soi-disant meilleures adresses, car notre but n’est pas publicitaire. Même si, vous le verrez dans nos articles, il nous arrive de proposer des liens vers des ressources documentaires très bien réalisées par les sites de certaines sociétés commerciales.
      A votre place, je rechercherai dans ma région, via Google, sous les termes « devis traitement humidité des murs », etc… Utilisez aussi un vocabulaire précis comme traitement de l’humidité ascensionnelle, et vous devriez trouver votre bonheur. 😉

  19. FRANCK says:

    Bonjour
    Je découvre votre site et vous remercie pour toutes vos réponses et conseil avisées.
    Je viens également pour un conseil.
    Maison ancienne en location. Injection faites, re jointoiment et traitement hydrofuge fait . cimentage bas des murs extérieurs avec produit spécifique. VMC en place. Aération basse et aération haute faite. fenêtre pvc depuis trois ans.
    Des traces de moisissure apparaissent en bas des murs extérieurs. Environs 15cm au dessus des plaintes carrelages.
    Constatation: les locataires ont disposé un meuble devant l’aération basse, sèche linge a évacuation dans la salle de bain. ils considèrent aérer car il laisse la porte ouverte ou entrouverte pour fumer a l’extérieur . je pense faire des trous incliné vers le bas sur les murs extérieurs pensant que cela permettra a l’humidité de s’échapper a supposer que cela vienne des murs. Après avoir lu tous vos conseils je crois comprendre qu’il s’agit de condensation.
    que puis je faire de plus a votre avis, au de la des conseils aux locataires qu’ils ne suivront peut etre pas mais n’hesitent pas a se plaindre.
    merci d’avance

    • admin says:

      Bonjour Franck,

      Oh là là, oui, vous avez déjà entamé pas mal de travaux « stop humidité » on dirait!
      Il est vraiment difficile de nous prononcer à distance. Mais, de fait, l’obstruction d’un point d’aération peut complètement supprimer l’effet de ventilation, évidemment.
      Cela dit, vous êtes-vous fait conseiller par des experts? Avez-vous fait venir 3 sociétés de traitements d’humidité différentes pour obtenir des avis, comme indiqué dans l’article? Attention à ne pas prendre une série d’actions vous-même (et à perdre beaucoup d’argent!) inutilement.
      Nous vous souhaitons une bonne continuation…

  20. caro says:

    Bjr,
    Nous avons des traces de moisissures dans nos 2 chambres,côté Nord, que sur le mur du pignon.
    Une surtout dans l angle proche du plafond+angle bas au dessus des plinthes du parquet.
    L autre pareille+qqles taches jaunes sous la fenêtre.
    A savoir, que j aere, j adore la fraicheur du matin.
    Je n ai pas de condensation sur les vitres, en double vitrage
    La maison date de 1977, en briques
    D après vous d ou vous ce souci
    Par avance, je vous remercie

    • admin says:

      Bonjour,

      D’après nous, de nouveau sans avoir vu la maison, il s’agirait d’un problème de ventilation. A vérifier bien entendu avec un expert humidité de votre région… Vous n’aérez à notre avis pa sassez efficacement. L’idéal, surtout l’hiver, est de laisser le chauffage branché (même sur 15 degrés). Cela facilite l’évacuation de l’humidité.

  21. admin says:

    Chers lecteurs,
    Cet article a fait l’objet d’un très grand nombre de questions, et nous avons répondu à la plupart.
    Nous pensons qu’en lisant attentivement l’article et tous les commentaires qui suivent, vous aurez très probablement réponse à votre problème.
    Pour des raisons de clarté et de lisibilité, nous fermons la possibilité de laisser des commentaires sur cet article.
    Sachez toutefois que nous nous en inspirons pour réaliser d’autres articles en lien avec l’humidité dans la maison, que vous trouverez prochainement sur le blog.
    Merci pour votre compréhension!

    L’équipe Rénover-Transformer.be