En rénovation ou en construction, l’enduit s’emploie à toutes les sauces

Qui n’a jamais acheté un sac ou un pot d’enduit un jour dans sa vie ? Qui n’a jamais bouché un trou ou une fissure dans un mur, ou carrément effectué un plafonnage complet.

L’enduit est un produit auquel on a recours dans de nombreuses situations dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction. Il s’adapte à tous les supports. Mais comment s’y retrouver dans le large choix de produits disponible sur le marché ?

Reboucher, lisser, l’enduit est multifonction

L’enduit s’utilise dans plusieurs contextes en construction et en rénovation de bâtiment et pas uniquement lors d’un plafonnage.Il peut sauver l’esthétique de votre mur. Il s’emploie pour reboucher un trou ou une fissure. Il sert aussi à camoufler les têtes de vis.Attention que pour cette mission il ne faudra pas utiliser de plâtre en poudre. Des enduits sont spécifiquement conçus pour la réparation voire la finition.

L’enduit peut avoir aussi de nombreuses autres applications auxquelles on ne pense pas. Il peut faire office de colle entre des plaques de plâtre, permettre de réparer des carreaux de plâtre, recouvrir des surfaces planes en béton, etc.

Quel enduit pour quels travaux ?

L’enduit s’emploie pour réparer un mur et combler des fissures.

Pour mieux s’y retrouver, voici un petit tour d’horizon des enduits existant et comment ils doivent être utilisés :

  • Enduit de rebouchage : c’est celui qu’on utilise pour effectuer des réparations sur les murs, plafonds ou sols abîmés, fissurés, ou dans lesquels on a réalisé des saignées. Il se présente sous la forme d’une pâte prête à l’emploi. Il s’utilise autant en intérieur qu’en extérieur.
  • Enduit de lissage : c’est celui dont vous devez vous servir pour la finition de vos travaux de plafonnage. Il masque les dernières petites imperfections et procure un aspect lisse et sans aspérité à la surface traitée. Cet enduit réservé à un usage intérieur garantit une bonne tenue de la peinture et du papier peint.
  • Enduit décoratif : il se suffit à lui-même sur un mur. Il fait disparaître les défauts et sert de finition définitive. Il est disponible pigmenté, mais peut aussi être peint après séchage. Il s’applique à la taloche ou au couteau à enduire.
  • Enduit de façade : il sert principalement à corriger les défauts d’une façade, à l’imperméabiliser et à l’isoler thermiquement. Il apporte également un effet décoratif puisqu’il peut être peint.
  • Enduit pour bois : pour un usage tout à fait différent, il est constitué de résine. Il n’est utilisé que dans le domaine de la menuiserie pour reboucher et réparer les imperfections d’un ouvrage en bois.
  • Enduit multi-usage : c’est le couteau suisse des enduits. Il s’emploie en intérieur comme en extérieur et sert à combler trous et fissures sur divers support comme la brique, le ciment, les carreaux de plâtre, le béton, etc.

Faire appel à un professionnel des matériaux de construction

Vous le constatez, il existe autant d’enduit qu’il y a des interventions possibles sur les murs, les sols et les plafonds. Pour savoir quel type d’enduit employer en fonction des travaux que vous avez à faire, mieux vaut vous renseigner chez un grossiste en matériaux de construction.

Cet article a été publiée dans Non classé, Techniques et travaux spécifiques et tagué , , , , , , , , , , . Ajouter aux favoris ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *