Les annexes et extensions : le bon plan pour vivre dans une maison plus grande sans dilapider toutes ses économies

Acheter « petit » et voir beaucoup plus grand quelques années plus tard. Voilà ce qui arrive souvent aux jeunes couples dont la famille s’agrandit, et je n’ai pas échappé à la règle. C’est là que s’est posée la question de vivre dans un espace plus vaste. En 2015, faut-il plutôt penser à acheter à nouveau ou plutôt agrandir la maison (qui n’est pas une mince affaire non plus) ? La réponse n’est pas toujours évidente. Le tout consiste à se projeter sur le très long terme. J’ai tenté de retracer dans cet article le résumé de cette aventure, loin d’être de tout repos.

Et pourquoi ne pas construire une annexe à notre petite maison ?

On a fait construire une extension en bois pour y aménager deux nouvelles chambres

Une amie nous a  conseillé de faire construire une annexe à notre maison plutôt que d’en acheter une nouvelle plus spacieuse. Elle nous a confié que c’était dans notre intérêt économique, pour être passé par là elle aussi 3 ans plus tôt.

Nous étions un peu perdus au début car il s’agissait d’ajouter une pièce et donc des murs de blocs, sans parler de la toiture, du réseau électrique et de tout le reste. Sans oublier que, pendant ce (long) chantier, il ne faut pas oublier que nous allions continuer à vivre dans la partie principale, avec notre paire de nouveaux-nés.

Nous avons en réalité été agréablement surpris de découvrir que la démarche n’était pas si complexe que nous en avions eu l’impression au départ. Le tout est en fait d’être bien informé et de savoir quelles démarches suivre pas à pas pour mener à bien son projet d’extension. Vous voyez arriver le sujet: le permis légal, clé-de-voûte de tout projet de ce type.

Permis d’urbanisme pour notre extension et étude de stabilité : check !

Notre désir ne portant pas sur la construction d’une grande extension, nous avons pu limiter l’intervention de l’architecte à sa plus simple expression. Par contre, qu’elle soit petite ou grande, le permis d’urbanisme est la condition sine qua non à la construction d’une annexe. Une fois cette étape franchie, nous avons dû nous tourner vers des ingénieurs afin d’établir une étude de sol servant à évaluer la résistance du sol et la masse des fondations qu’il peut accueillir.

Ouf ! À nous les travaux de gros œuvre…

Écologiques dans l’âme, nous nous sommes lancés dans un projet d’annexe durable à ossature en bois. C’est LA tendance du moment puis c’est aussi ultra-rapide à installer. Nous avons également monté une toiture plate où il nous sera possible de poser des panneaux photovoltaïques dans un avenir proche. Bref, un bel attirail de durabilité !

Finalement, le gros œuvre n’a nécessité que peu de temps et les travaux de finition sont en cours ! Nos petits bouts peuvent donc déjà jouir d’une chambre flambant neuve au grand bonheur de leurs parents !

Cet article a été publiée dans Gros-oeuvre. Ajouter aux favoris ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *